UFC-Que Choisir de Côte d'Or

Environnement

Que faire avec les sacs plastiques ?

Depuis juillet 2016 pour les sacs de caisse et janvier 2017 pour les sacs des fruits et légumes, les sacs distribués par les commerçants doivent être biosourcés et biodégradables. Peut-on pour autant les incorporer directement dans la terre de son jardin ?

Quelques définitions des normes permettent de mieux s’y retrouver…

Plastique biodégradable : un matériau est dit biodégradable s’il peut être décomposé sous l’action de micro-organismes (bactéries, champignons, algues…), les produits de sa décomposition ne devant pas être toxiques pour l’environnement. On trouve des plastiques biodégradables produits à partir de sources renouvelables (végétales ou animales) et/ou de pétrole (par exemple, la polycaprolactone).

La biodégradabilité : (suivant la norme actuelle « EN13432 ») ne veut pas dire que les sacs peuvent être directement abandonnés dans la nature mais quepour se dégrader ilsdoiventd’abord être traités en composteur industriel (entre autresà une température supérieure à 70°C). Pour être compatibles avec les composteurs domestiques, les sacs doivent porter la mention « OK Home Compost » ou « NF T51800 ». Ils ne doivent pas être introduits directement dans le milieu naturel (terre, eau…).

Plastique biosourcé : polymère produit à partir de ressources renouvelables. Attention, un plastique biosourcé, n’est pas obligatoirement biodégradable (polyéthylènebiosourcé, par exemple).

Les sacs distribués à l’heure actuelle dans les commerces sont tous censés répondre à la norme « NF T51800 » : ils doivent être biosourcés à 40 % (50 % en 2019, 60 % en 2025) et biodégradables encomposteur domestique. Si vous ne disposez pas d’un composteur, vous pouvez les jeter dans la poubelle classique (pas dans le bac « plastiques recyclables ») ou, si cela est disponible, avec le recyclage des déchets verts.

Les faux biodégradables : les sacs « OXO » : ces sacs ont été distribués (par les pharmaciens en particuliers) comme étant biodégradables, alors qu’ils étaient fractionnables : ils se décomposent, sous l’effet des UV et de la chaleur, en minuscules fragments de plastiques qui polluent les eaux et la terre. Si vous en possédez encore jetez-les impérativement dans votre poubelle classique.