UFC-Que Choisir de Côte d'Or

Alertes

Comment éviter les arnaques en télécommunications ?

La  tarification des activités commerciales sur appels téléphoniques est devenue complexe, avec la multiplication des services en ligne. En outre,  ces dépenses sont débitées avec la  facture téléphonique et non pas séparément sur le compte bancaire. Le  coût est réparti entre l’opérateur de télé-­ communications et le  prestataire qui traite l’appel.  Cela rend plus  difficile le remboursement lorsqu’on s’est fait piéger, car  l’opérateur  de télécommunications va se dédouaner en renvoyant son client  vers le prestataire avec lequel il a traité. Pour un débit frauduleux, c’est plus simple en réclamant  directement auprès de la banque.

Le piège du numéro surtaxé  

L’arnaque au numéro surtaxé est fréquente et pas seulement sur FACEBOOK.  Elle repose sur une tentation un peu excitante, au détour d’un site d’annonces, dans un mail ou un texto, ou encore en démarchage téléphonique.  On propose de composer un numéro de téléphone, pour obtenir une aide, une offre personnelle, un  cadeau ou un colis en instance,  une erreur à rectifier sur un contrat, une voyance miraculeuse. Mais la victime va rester longtemps en ligne, dans une attente interminable, ou des échanges inutiles, qui vont augmenter la facture, car c’est un numéro spécial, dont  la tarification est plus élevée que la moyenne.

Les  numéros dont il faut se méfier sont de trois sortes  :  

– Les  numéros classiques  commençant  par  0809

– Les  numéros  à  4  chiffres  commençant  par  10 ou  32  et plus

– Les numéros en 118

L’imposture peut coûter cher ou simplement agacer et les attaques par messagerie sont assez  faciles à repérer  :  

– Un  message reçu d’un nom familier, qui serait en difficulté, avec une adresse de l’émetteur toujours légèrement différente, et demande de l’aide en toute discrétion : il y aura toujours de l’argent à  verser,  indéfiniment et sans espoir de retour ;

– Un  message d’apparence officielle, imitant les emblèmes de la banque, du fournisseur internet ou de la République,  qui annonce un incident, dont la  réparation nécessite une  réaction : mais le lien  proposé introduit un virus ou  bascule sur un site malveillant ;

– Un  appel, le  plus  souvent  d’un  automate, signalant une  « erreur en votre faveur » ou une « vérification  nécessaire » de  votre compte ou un versement de  votre  assurance santé. Le but étant toujours de vous soutirer des codes personnels ou un paiement par carte bancaire.

Il  existe des parades, plus ou moins efficaces  :  

– Contre les arnaques par téléphone : signaler sur le site privé  infosva.org qui gère les prestataires accessibles par l’intermédiaire d’un opérateur   téléphonique (services  d’annuaire  par  exemple) ;

– Pour un  texto publicitaire indésirable : transmettre le message au 33700, avec le numéro émetteur.

– Contre les messages frauduleux : signaler sur le site  public cybermalveillance.gouv.fr qui procèdera à  enquête ou enregistrement  systématique.    „

Même catégorie