UFC-Que Choisir de Côte d'Or

Consommation

Le printemps des consommateurs 2019

Avec UFC-Que Choisir je consomme responsable

À l’occasion de la journée internationale des droits des consommateurs, l’UFC-Que Choisir donne le coup d’envoi d’un Printemps des consommateurs 2019 dédié à la consommation responsable. Nous vous proposons ainsi un petit tour d’horizon de bonnes pratiques à adopter pour moins gaspiller, moins jeter, soutenir l’économie locale, réduire son impact environnemental et finalement, mieux acheter.

Sommaire

Participez au scanathon de l’UFC-Que Choisir pour trier vos cosmétiques

Eviter le gaspillage alimentaire

PDC2019 - gaspillage alimentaire

Alors que 1 Français sur 10 a du mal à se nourrir, le gaspillage alimentaire représente 29 kg par an et par habitant, dont 7 kg d’aliments encore emballés !
En adoptant les bons réflexes, vous lutterez contre ce gâchis. En plus, vous ferez des économies et limiterez votre impact environnemental.

Au magasin

Dressez une liste de courses en prévoyant vos menus de la semaine.
• Ne cédez pas aux promotions incitant à acheter plus que vous ne le souhaitiez initialement.
• Évitez de manipuler les produits fragiles (fromages, végétaux…).
• Ne cherchez pas au fond du rayon le produit ayant la date de consommation la plus longue.
• Évitez de faire vos courses quand vous avez faim, pour limiter le risque d’achats impulsifs.

A la maison

• Ne confondez pas date limite de consommation (DLC) et date de durabilité minimale (DDM, ex-DLUO).
→ Après DLC, un produit est périmé et non consommable.
→ Après DDM, il n’est pas périmé. Il reste sans danger mais peut simplement avoir perdu certaines de ses qualités.

• Cuisinez les produits frais en fin de vie pour repousser leur limite de consommation.
• Rangez votre réfrigérateur selon la règle « 1er entré, 1er sorti ».
• Donnez une seconde vie aux fruits et légumes abîmés ! Même s’ils ne sont pas beaux, ils n’en demeurent pas moins bons (sauf s’ils sont couverts de moisissure).
• Apprenez à cuisiner les parties des fruits et légumes qui sont le plus souvent jetées (fanes, feuilles, épluchures).

A lextérieur
  • Au self, osez dire « Merci, j’en ai assez », quitte à vous resservir.
  • Au restaurant, demandez à conserver les restes.

Soutenir la pêche durable

PDC2019-peche durable

La pêche durable repose sur trois piliers :

  • environnemental (préservation des espèces et de l’écosystème)
  • social (conditions de travail)
  • économique (activité de pêche à l’origine de ressources pour la population).

Mais les principaux logos sont rarement bien identifiés par les consommateurs. De plus, sachez que tous les logos ne se valent pas. Nous les décryptons pour vous.

​ ​PDC - label - MSC
« PÊCHE DURABLE » DU MSC
• Logo le plus connu et répandu au niveau international.
• Se focalise sur les aspects environnementaux.
• Créé il y a 20 ans par le WWF et Unilever (multinationale de l’agroalimentaire), il est aujourd’hui géré par l’association MSC (Marine Stewardship Council), financée par des fondations privées, des industriels, des distributeurs…
• Régulièrement critiqué pour des certifications parfois laxistes accordées à de gros navires ou des méthodes de pêche impactant les habitats.
PDC - label - artysanal
« ARTYSANAL – PÊCHE ARTISANALE GARANTIE »
• Label international, appuyé par l’ONG Forum mondial des pêcheurs et des travailleurs de la pêche.
• Soutient les pêcheries artisanales et une activité locale. Il « définit des critères environnementaux, sociaux et économiques ».
• Peine à s’imposer, faute de moyens et de volumes suffisants.
PDC - label - bar de ligne
« BAR DE LIGNE – POINTE DE BRETAGNE »
• Un exemple parmi d’autres de petit label très local répondant à un cahier des charges resserré.
• Ce type de label reste confidentiel et peine à trouver un débouché en grande distribution (faute de volume importants).
PDC - label - france peche
« FRANCE PÊCHE DURABLE ET RESPONSABLE »
• Lancé en 2008 par la filière française de la pêche.
• Peu contraignants, ses objectifs généraux sont : « Afficher lisiblement une pratique de pêche économique et raisonnée favorable au maintien durable de l’activité professionnelle en Manche et mer du Nord. »
PDC - label - pavillon france
« PAVILLON FRANCE »
• Créé par la filière française de la pêche.• Garantit des conditions de sécurité, de travail ou encore de qualité sanitaire répondant aux normes françaises mais pas une pêche durable.
PDC - label - peche durable
« PÊCHE DURABLE »
• Nouveau logo, lancé par le ministère de la Transition écologique.
• Attendu sur les étals à partir de l’été 2019.
• Prend en compte les trois piliers de la durabilité.

Économisez l’eau

PDC2019-gaspillage eau - conseil 01
PDC2019-gaspillage eau - conseil 02
PDC2019-gaspillage eau - conseil 03
PDC2019-gaspillage eau - conseil 04
PDC2019-gaspillage eau - conseil 05
PDC2019-gaspillage eau - conseil 06
PDC2019-gaspillage eau - conseil 07
PDC2019-gaspillage eau - conseil 08

Réduisez votre consommation électrique

  • Coupez l’alimentation des appareils électriques avec des multiprises à interrupteur.
  • Supprimez les halogènes et éco halogènes, qui consomment 6 fois plus que les LED.
  • Lavez à basse température dès que vous le pouvez.
  • Évitez le programme rapide sur un lave-linge ou intensif sur un lave-vaisselle.
  • Désactivez le démarrage fast ou quick start du téléviseur.
  • Éteignez l’écran de l’ordinateur et débranchez les chargeurs des équipements dès qu’ils sont chargés.
  • Éteignez la lumière quand vous quittez une pièce et installez une minuterie pour minimiser les coûteux oublis.
  • Dépoussiérez ampoules et abat-jour pour préserver leur intensité lumineuse.
  • Faites de même avec vos convecteurs pour maintenir leurs performances.

Voyagez en préservant la planète

PDC2019-tourisme-climat

Adressez-vous à des voyagistes impliqués
Privilégiez les voyagistes labellisés par l’association « Agir pour un tourisme responsable » et « l’Association pour le tourisme équitable et solidaire ». Vérifiez que votre tour-opérateur collabore avec des organismes locaux.

Limitez l’avion
Préférez les vols directs à ceux avec escales, les émissions de CO2 étant les plus fortes au décollage.

Partez plus longtemps
Les émissions de CO2 de votre vol seront ainsi « rentabilisées » sur une plus longue durée.

Respectez l’environnement
Réduisez (et ramassez !) vos déchets, ne sortez pas des sentiers balisés. Évitez les activités polluantes (hélicoptère, jet-ski…) et non respectueuses des animaux (promenades à dos d’éléphant…).

Économisez l’eau
Investissez dans une gourde pour limiter le recours aux bouteilles en plastique avec, au besoin, un système pour assainir l’eau (pastilles désinfectantes, paille filtrante, etc.).

Empruntez les transports doux et collectif
Optez pour le train ou les bus locaux plutôt que pour les vols intérieurs et les taxis.

Mangez local
Évitez la viande et les produits importés, privilégiez les fruits et légumes locaux et de saison.

Choisissez des logements écoresponsables
Loger chez l’habitant vous permet d’être au plus près de la population tout en limitant vos émissions.

Pensez à la compensation carbone
Face à la multiplicité des projets, choisissez ceux disposant des labels Gold Standard (GS) ou Voluntary Carbon Standard (VCS).

Smartphone, tablette, ordinateur – limitez votre impact environnemental

PDC2019-equipement-environnement

L’usage de plus en plus développé des produits high-tech a un fort impact, tant sur le plan humain qu’environnemental. En prendre conscience vous permettra d’adapter vos équipements à vos besoins et de réguler leur usage quotidien.

Avant d’acheter

Évaluez vos besoins
• Veillez à ne pas vous suréquiper (dépenses inutiles) ni à vous sous-équiper (les limites de l’appareil vous obligeant alors à en changer).
• Privilégiez les labels qui soulignent les produits plus écologiques que la moyenne (Écolabel européen, Energy Star).

Achetez d’occasion
• L’offre s’enrichit : acteurs de l’économie sociale et solidaire, sites d’annonces entre particuliers (où il faut rester prudent), professionnels du reconditionnement.
• Pensez aussi à la location en fonction de vos besoins

À l’usage

Ne laissez pas l’ordinateur allumé
• L’énergie nécessaire pour le rallumer est négligeable par rapport à sa consommation en veille.

Éteignez votre box et son boîtier TV
• En désactivant le Wi-Fi, vous réduisez la consommation de 20 % en moyenne.
• En éteignant la box le soir, vous économisez de 8 à 16 € par an.

Limitez le cloud
• Stocker sa musique, ses mails et ses photos sur Internet consommerait deux fois plus d’énergie que de les conserver sur son appareil pendant un an. Alors, favorisez le stockage local !

Privilégiez la TNT
• Passer par la télévision numérique terrestre est beaucoup moins gourmand en énergie que regarder une émission en streaming HD via une box ADSL.

En fin de vie de vos appareils

Vendez votre vieux smartphone
• Vendez vous-même votre téléphone en bon état ou donnez-le à une association.

Ne jetez pas vos équipements électriques et électroniques usagés
• Déposez-les dans les meubles de collecte prévus à cet effet dans les grandes surfaces.