UFC-Que Choisir de Côte d'Or

Coronavirus

Coronavirus : vos droits en cas d’annulation de vol

L’épidémie due au coronavirus a entraîné l’annulation de nombreux vols à destination de la Chine, et la France déconseille désormais de se rendre dans ce pays. Nos conseils à ceux dont le voyage devait être annulé.

En raison de l’épidémie de coronavirus, la France conseille aux voyageurs de reporter tout voyage vers la Chine qui ne revêt pas un caractère essentiel. Tout déplacement dans la province de Hubei est même formellement déconseillé. De plus, plusieurs compagnies aériennes ont réduit leur programme de vols à destination de la Chine.

À l’exception de la Corée du Nord, qui a fermé ses frontières à ses rares touristes, les autres pays de la région (Corée du Sud, Japon, Taïwan, Vietnam…) ne sont pas concernés par ces annulations et restrictions. Il est cependant conseillé avant son voyage de se rendre sur le site du ministère des Affaires étrangères afin de prendre connaissance des mesures de prévention : le lundi 10 février, la Corée du Sud a ainsi fermé ses ports aux navires de croisière devant y faire escale.

J’ai réservé un voyage organisé en Chine

Face à cette situation, les tour-opérateurs français ont décidé de suspendre tous les voyages organisés en Chine jusqu’au 31 mars. Les clients concernés peuvent soit :

  • reporter leur séjour à une date ultérieure ;
  • choisir une autre destination ;
  • se faire rembourser.

Mon vol vers la Chine a été annulé

Les passagers français dont le vol vers la Chine a été annulé bénéficient d’un remboursement intégral de leur billet. S’ils l’ont réservé via une agence de voyages, ils peuvent choisir d’être acheminés vers une autre destination.

Je souhaite annuler mon voyage en Chine

Les passagers dont le vol vers la Chine n’a pas été annulé, mais qui souhaitent reporter leur voyage par précaution, peuvent également demander une annulation sans frais de leur billet, du fait de la situation sanitaire dans le pays.

Pas d’indemnité complémentaire

Dans tous les cas, au-delà du simple remboursement des billets, il n’est pas possible d’obtenir l’indemnité forfaitaire prévue en cas de retard ou d’annulation d’un vol. Les compagnies peuvent en effet s’exonérer de cette obligation si l’annulation du vol est due à une « circonstance extraordinaire », ce qui est le cas d’une épidémie.

Les droits des passagers aériens

Que cela ne vous empêche pas de consulter notre article sur les droits des passagers : un sondage réalisé par Kantar en janvier 2020 à la demande de la Commission européenne montre que seulement 8 % des Français savent qu’il existe un droit des passagers s’appliquant au transport aérien, contre 14 % en moyenne des ressortissants de l’Union européenne. Conséquence de cette méconnaissance : sur les 12 mois précédant l’enquête, seulement 53 % des sondés qui avaient le droit à une prise en charge lors d’un retard important l’ont obtenue.